PHC

Actualités

Le chef du PHC du Canada condamne fermement l’utilisation par le PM de la Loi sur les mesures d’urgence pour faire taire une manifestation pacifique

February 15 2022

Le jour du drapeau national, alors que tous les Canadiens devraient célébrer notre drapeau et ce qu’il représente, le Premier Ministre Trudeau a plutôt semé la honte et la disgrâce sur le gouvernement du Canada en imposant des mesures brutales pour tenter de saper ceux avec qui il n’est pas d’accord et de faire taire leur message. Rod Taylor, chef national du Parti de l’Héritage Chrétien du Canada (PHC Canada), avait ce qui suit à dire:

« Cette utilisation honteuse et trompeuse de la Loi sur les mesures d’urgence est d’autant plus répréhensible que le Premier Ministre et ceux à qui il a confié des décisions en matière de santé et de sécurité publiques ont même refusé de rencontrer des représentants des camionneurs du convoi de la liberté. Vendredi dernier, les meilleurs conseillers médicaux et agents de santé publique de M. Trudeau ont été invités à s’asseoir avec plusieurs médecins et chercheurs très estimés représentant le mouvement pour la liberté - des gens comme le Dr Paul Alexander, le Dr Roger Hodkinson et le Dr Byram Bridle - qui prônent la levée des restrictions et surtout l’annulation de tous les mandats de vaccination pour l’emploi, les voyages et les passages frontaliers. Ils ne se sont pas présentés. Il semble que M. Trudeau ne veuille pas être « confondu avec les faits. » »

« La menace de recours à la force physique et aux souffrances financières contre des manifestants pacifiques est inadmissible. Ce n’est pas une démonstration de confiance. Elle révèle plutôt une profonde insécurité. Le Premier Ministre aurait dû dialoguer avec les patriotes agitant des drapeaux et épris de liberté sur la Colline du Parlement au lieu de leur faire la guerre et d’utiliser de fausses tactiques pour faire taire leur dissidence. »

Le Parti de l’Héritage Chrétien soutient les camionneurs et le mouvement pour la liberté qu’ils ont lancé. Nous demandons aux gouvernements fédéral et provinciaux d’abandonner tous les mandats et passeports de vaccination et de rétablir à leurs anciens postes tous les employés licenciés pour leur refus de participer au programme expérimental de vaccin à ARNm.

—30—

PDF Download

Share to Gab