PHC

Communiqués

Trois questions à se poser avant d’aller aux urnes

mar. aot 31, 2021 | Auteure: Ron Gray   |   Le volume: 28    Le numéro: 35   |   Share: Gab | Facebook | Twitter   

Au milieu d’une élection inutile et exaspérante, l’électeur malheureux est susceptible d’être conduit à une quasi-distraction par la multitude d’enjeux – et de non-enjeux – débattues entre les dirigeants des grands partis politiques axés sur l’argent. Peu de gens trouveront (ou prendront) le temps ou la quiétude pour examiner les questions beaucoup plus vastes et tacites qui accompagneront forcément chaque électeur jusqu’aux urnes.

Mais ces enjeux, bien que jamais discutées par, bonnet-blanc ou blanc-bonnet, sont bien devant nous.

• Quel genre de nation voulons-nous laisser à nos enfants et petits-enfants?

Nous sommes passés, en moins d’un siècle, d’une démocratie à une oligarchie, dirigée par de petites cliques puissantes et intéressées. Oui, tout comme les libéraux au pouvoir aujourd’hui, l’un des moindres parti « libéral » à avoir réussi à se frayer un chemin au pouvoir. Et comme les libéraux légers non conservateurs “conservateurs” dirigés par O’Toole ou le NPD socialiste “moi aussi”.

Le père de Justin Trudeau, Pierre, a déclaré : « À cinquante mètres de la Colline du Parlement, les députés ne sont rien. » Vrai. Les élites de leur parti ne leur permettent plus d’avoir ou d’exprimer leurs propres opinions, et encore moins celles de leurs électeurs. Les députés ne représentent plus ceux qui ont voté pour eux ; ce sont des phoques entraînés qui aboient sur commande.

Le cabinet du Premier ministre est devenu une dictature élue ; et avec son contrôle sur les deniers publics par l’intermédiaire des députés (qui n’auront pas accès à l’appareil électoral du parti s’ils franchissent le PM), le PM peut gouverner par décret depuis le porche de son somptueux chalet d’été. Le Parlement est devenu inutile.

• Cette nation continuera-t-elle, comme nos pères fondateurs, à chérir le caractère sacré de la vie, de la famille naturelle mariée et de la liberté de pensée, de parole et d’expression des citoyens?

Notre gouvernement fédéral passe des « ententes » en coulisses avec les monopoles des grandes technologies et des grandes sociétés pharmaceutiques et avec les administrations provinciales subordonnées—sans parler des mercenaires des médias traditionnels, qui sont à la solde du gouvernement fédéral—pour supprimer les informations et les idées qui pourraient entrer en conflit avec les diktats du Cabinet fédéral.

Nous assistons à l’imposition de passeports « vaccinaux » sans débat parlementaire, et face à une forte opinion médicale contraire. L’éminent avocat américain Daniel Horowitz a récemment rapporté sur 15 études majeures dans le monde, que toutes ont trouvé que l’immunité naturelle au COVID-19 est beaucoup plus forte et plus durable que ce qui est fourni par les « vaccins » à ARNm imposés à un public réticent; et il a également découvert que l’injection à ceux qui ont déjà développé une immunité naturelle avec le « vaccin » à ARNm encore non testé cause souvent de graves dommages aux receveurs. Nous sommes devenus les cobayes des essais de sécurité qui ont été ignorés.

Le sang de millions d’enfants innocents, sacrifiés sur l’autel de la complaisance, crie à Dieu pour la justice. À moins d’un repentir national, le châtiment divin peut-il être loin derrière ? Lequel des partis du Parlement qui vient d’être suspendu a déjà appelé à un tel repentir ? aucun!

• Ceux qui iront aux urnes le 20 septembre considèrent-ils vraiment qu’il est moral, voire approprié, que cette génération soit soudoyée avec de l’argent que nos arrière-petits-enfants devront rembourser?

Des enjeux de cette ampleur ne seront pas discutées dans les médias, ni dans la plupart des soi-disant “débats de tous les candidats” qui excluent si souvent les partis pro-moraux comme le PHC.

Au lieu de cela, beaucoup trop d’électeurs, au lieu de voter pour ce qu’ils savent dans leur cœur être juste, se boucheront le nez et voteront pour le parti le moins mauvais parmi le gang des gros sous.

Mais les électeurs devraient se souvenir de deux faits bibliques importants:

1 – C’est Dieu qui élève et abaisse les gouvernements;

2 – Nous, en tant qu’électeurs, avons chacun eu autorité sur un vote; et un jour, nous devrons répondre à Dieu de la façon dont nous avons exercé ce droit acquis par le sang.

Joignez-vous au seul parti qui reconnaît la source de la justice et de la liberté : chp.ca/fr/



Download PDF Version

Share to Gab

Other Commentary by Ron Gray: