PHC

Communiqués

Nos cœurs se brisent pour la Nouvelle-Écosse

April 24, 2020 | Auteure: Rod Taylor   |      |   Share: Gab | Facebook | Twitter   

C’est avec choc et tristesse que nous avons appris dimanche le massacre insensé de personnes innocentes en Nouvelle-Écosse de la part d’un tueur fou.

Lundi, le nombre de victimes confirmées décédées est passé à 23, en comptant le bébé à naître qui est décédé avec sa mère. Une telle peine pour les membres de la famille et les amis survivants; il est difficile de comprendre l’ampleur de cette perte, non seulement pour les Néo-Écossais, mais pour tous les Canadiens.

Quand j’ai vu des images de la station-service d’Enfield où s’est terminée la vague de tueries, je me suis sentie très proche de la situation car je connais des gens qui vivent tout près. J’ai acheté du gaz là-bas et j’ai mangé dans le restaurant connecté à la station. J’ai vraiment mal au cœur pour la violation de la dignité humaine et de la confiance des bons citoyens de chaque communauté rurale au Canada - des endroits où les gens ont tendance à connaître et à faire confiance à leurs voisins et où des incidents comme celui-ci ne sont pas censés se produire.

Cette tragédie est survenue au milieu d’un type de tragédie très différent - la perte de vies humaines mondiale due à la pandémie de COVID-19 et la tristesse profondément ressentie par des êtres chers dans le monde entier. Ce carnage en Nouvelle-Écosse est différent. L’enlèvement délibéré des vies par un de nos concitoyens dans une série d’événements planifiés et exécutés de sang-froid, avec une précision cruelle et méthodique, ajoute un douloureux rappel de la dépravation et de la confusion possibles dans le cœur et l’esprit tourmentés d’une âme humaine perdue. Cela fait plus mal parce que c’était délibéré, inutile et cruel.

Même maintenant, des questions sont posées sur les raisons pour lesquelles plus d’informations n’ont pas été mises à la disposition du public alors que la furie se déroulait. Les membres de la famille et les voisins concernés sont entendus; nous espérons que le résultat sera de meilleures procédures adoptées pour réduire le risque d’un incident similaire à l’avenir. Nous partageons leur angoisse.

Je suis sûr que toutes les personnes impliquées voient maintenant des choses qu’elles auraient pu faire différemment cette nuit-là et auraient aimé avoir compris plus tôt ce qui se passait. Mais ce n’est pas pour ça que j’écris ceci. J’écris pour exprimer - au nom des membres du Parti de l’Héritage Chrétien du Canada - la tristesse que nous ressentons tous à l’égard de ces communautés de la Nouvelle-Écosse où des hommes et femmes bienveillants, garçons et filles, méritent de vivre sans peur.

Le tueur a déguisé sa voiture et s’est déguisé. Les coups de feu qu’il a déclenchés ont également semé la confusion sur la scène et amené des gens de bon cœur à aider. Mais, ils ont été abattus de sang-froid. Nous ne pouvons pas comprendre pourquoi un être humain choisirait de causer une telle douleur aux autres, de les priver de la vie et de la joie des relations familiales. Nous savons qu’il existe une meilleure façon pour nous tous de vivre. Dieu veut que nous soyons une bénédiction les uns pour les autres, pas une source de tristesse et de douleur.

Nous demandons à Dieu de réconforter chaque membre de la famille et chaque ami qui a perdu un proche. Puisse-t-Il nous aider à retrouver et à reconstruire un sens de la communauté et à surmonter la profonde douleur que nous ressentons. Ses miséricordes sont nouvelles chaque matin. Qu’Il soit proche de chaque cœur brisé et apporte la guérison.



Download PDF Version

Share to Gab

Other Commentary by Rod Taylor: