PHC

Communiqués

Le Parti communiste chinois est-il plus pro-vie que les libéraux canadiens?

mar. octobre 19, 2021 | Auteure: Peter Vogel   |   Le volume: 28    Le numéro: 42   |   Share: Gab | Facebook | Twitter   

Lorsque vous pensez aux antécédents du Parti Communiste Chinois (PCC), vous pouvez probablement penser à une longue liste de violations des droits de la personne qui choqueraient la plupart des Canadiens, libéraux comme conservateurs. De ce point de vue, il n’est pas vraiment juste de demander si le Parti libéral du Canada devrait être comparé au PCC, mais si nous jetons un regard plus ciblé sur un enjeu et les positions actuelles des deux partis, il y a une différence alarmante….

Commençons par le Parti Libéral du Canada et sa position sur l’avortement. Sont-ils « pro-choix » ou « pro-avortement » ? Voici quelques citations de leur site Web; sous le titre « Protéger votre santé et vos droits sexuels et reproductifs », il est écrit : « En 2021, les droits des femmes ne devraient pas faire l’objet d’un débat. Pourtant, les conservateurs veulent annuler l’accès à l’avortement. Pendant ce temps, des organisations anti-choix s’emploient activement à diffuser des informations erronées sur l’avortement, mettant en danger la santé et la sécurité des jeunes et des femmes vulnérables. Ils poursuivent en déclarant qu’ils : « Établiraient des règlements en vertu de la Loi canadienne sur la santé régissant l’accessibilité des services de santé sexuelle et reproductive afin qu’il ne fasse aucun doute que, peu importe où une personne vit, elle a accès à des services de santé sexuelle et reproductive accessibles au public. Le défaut d’une province de respecter cette norme entraînerait une pénalité automatique appliquée aux transferts fédéraux en matière de santé. » Le terme « services de santé reproductive » est généralement leur façon de désigner l’avortement, et ils sont certainement en faveur de rendre l’avortement plus accessible que jamais.

Alors qu’en est-il du Parti Communiste Chinois ? Leur bilan historique a été celui d’une politique de l’enfant unique et d’avortements et de stérilisations forcés ; ce n’est pas ce que nous comparons ici. Ce que nous faisons, c’est examiner leur orientation la plus récente, à savoir que le PCC limite en fait les avortements à des « fins non médicales ». Récemment, « le Conseil d’État a déclaré que les nouvelles directives viseraient à améliorer l’accès global des femmes aux services de soins de santé avant la grossesse. » C’est une très bonne nouvelle. De nombreuses familles chinoises seront ravies d’apprendre qu’elles sont encouragées à avoir trois enfants, bien que pour de nombreuses familles, la politique de l’enfant unique soit devenue une norme culturelle telle qu’elles n’en ont pas eu plus d’un, malgré la liberté de le faire.

Alors que nous devrions être reconnaissants à Dieu pour sa miséricorde envers les familles chinoises à travers le changement de politique en matière d’accouchement et d’avortement, ne perdons pas de vue le fait que cela reste un parti totalitaire qui contrôle sa population. Ils ont toujours une limite de trois enfants par famille et n’ont augmenté la limite d’un que pour des raisons économiques. Mais ils ont imposé une restriction sur les avortements - et de cette façon, ils agissent d’une manière plus affirmée que le Parti libéral du Canada.

C’est à la honte des Canadiens. Les citoyens chinois ne peuvent pas simplement voter contre le Parti Communiste pour toutes les mauvaises choses qu’il a faites ; ils n’ont pas cette liberté. Les Canadiens l’ont, mais nous n’avons pas voté contre nos députés libéraux affirmant l’avortement; maintenant les conséquences se feront sentir. En plus de l’autre rhétorique pro-avortement lancée lors des dernières élections, il y avait ce point du site Web libéral mentionné plus tôt qui aurait dû donner à quiconque - qu’il soit d’accord avec certains avortements ou non - une pause : « Un gouvernement libéral réélu: n’accordera plus le statut d’organisme de bienfaisance aux organisations anti-avortement (par exemple, les centres de crise de grossesse) qui fournissent des conseils malhonnêtes [sic] aux femmes sur leurs droits et sur les options qui s’offrent à elles à tous les stades de la grossesse. Les centres de grossesse en crise pourraient perdre leur statut d’organisme de bienfaisance !? Le Canadien moyen pense-t-il que c’est ainsi que les innombrables bénévoles qui passent des heures et des heures à aider les femmes dans des circonstances difficiles devraient être traités? Probablement pas. Si cela n’est pas considéré comme un travail caritatif, qu’est-ce que c’est?

Les libéraux sont-ils « pro-choix » ? Ils sont certainement pro-avortement. Et ils sont prêts à utiliser au maximum tout pouvoir dont ils disposent ; leur programme électoral montrait à tous les Canadiens qu’ «un gouvernement libéral serait prêt à pénaliser les organisations qui font des choses qu’il n’aime pas par le biais du régime fiscal canadien »

Alors même que le Parti Communiste Chinois commence à comprendre que davantage d’avortements ne sont pas nécessairement meilleurs pour un pays, les libéraux du Canada semblent pousser dans la direction opposée. Cela ne se passera pas bien pour le Canada.

En fin de compte, les deux parties échouent au test moral. Dieu a commandé aux gens d’être féconds et de se multiplier et a condamné le meurtre parce que chaque vie humaine est créée à son image. Ni le PCC ni le PLC ne reconnaissent cette vérité. Si une majorité de Canadiens se réveillaient et se mettaient au travail, nous pourrions changer démocratiquement notre gouvernement pour un gouvernement qui reconnaisse les principes affirmant la vie. Nous avons cette liberté au Canada, alors que les citoyens chinois n’ont même pas la liberté de critiquer leur gouvernement. Par conséquent, les citoyens canadiens sont plus responsables des actions de notre gouvernement qu’un citoyen chinois n’en est pour les actions du PCC. Nous devons être persistants et agir en conscience envers notre gouvernement immoral.

Le PHC continue d’être le seul parti au Canada qui défend tous les enfants à naître, car ils sont créés à l’image de Dieu et ne doivent pas être assassinés pour quelque raison que ce soit. Si vous pensez que chaque enfant compte, soutenez le PHC et devenez membre.



Download PDF Version

Share to Gab

Other Commentary by Peter Vogel: