PHC

Communiqués

Dieu s’est enveloppé comme un cadeau pour ses enfants

December 20, 2022 | Auteure: Rod Taylor   |   Le volume: 29    Le numéro: 51   |   Share: Gab | Facebook | Twitter   

Il y a plus de 2 000 ans, dans la ville de Bethléem, l’humanité a reçu le plus grand cadeau qui puisse jamais être offert. Le Fils de Dieu est venu comme l’enfant Christ – sans péché, mais de toutes les autres manières – enveloppé dans la chair humaine. Cette étonnante apparition de Dieu parmi nous est si incroyable parce qu’il a pris la forme d’un homme et est devenu « l’un de nous. » Le même Sauveur qui est capable de nous délivrer du péché et de la mort était, au tout début, notre Créateur. Avant que les montagnes naissent, Il était là. Il a étendu les cieux. Il a conçu l’univers et l’a créé. Il a créé et insufflé le souffle de vie au tout premier homme, Adam. Il a enfanté la première femme, Eve, qui sera la femme d’Adam et notre mère à tous. L’apôtre Jean nous dit que Jésus, la Parole vivante, était avec Dieu. . . et il était Dieu.

En tant que bébé, couché dans une crèche, il s’est identifié à la condition humaine. Dieu le Père a choisi des débuts humbles pour la naissance de son Fils et des conditions ordinaires et humbles pour la brève durée de sa vie en tant qu’homme - 33 ans et demi. Pourtant, le même Oint vit pour toujours dans un royaume éternel, celui qui ne peut jamais passer et auquel nous sommes tous invités.

Ici, au 21e siècle, une grande partie de l’humanité a oublié le sacrifice du Fils unique de Dieu, qui est mort pour que nous puissions avoir la vie éternelle. Ce sacrifice n’aurait pas pu être fait si le Fils de Dieu n’était pas venu à nous comme un petit bébé et s’il n’avait pas vécu une vie parfaite et sans péché, agréable au Père et un exemple parfait et une source de force pour nous tous. Sans Lui, nous ne pouvons rien faire. . . mais avec Dieu, TOUT est possible!

Aujourd’hui, nous voyons les nations déchaînées et en ébullition. Alors que notre glorieux Roi invite nos amis et voisins à la fraternité et à la vie éternelle, beaucoup rejettent cette invitation avec colère et hostilité. Non content de rejeter les bénédictions de connaître Dieu eux-mêmes, ils semblent concentrés sur le fait d’empêcher les autres d’entrer dans une relation avec Dieu. Ces dernières années, à travers des procès et des diatribes méprisantes, ils ont cherché à retirer de la place publique tout souvenir ou célébration de la naissance virginale, de la vie sans péché et de l’expiation sacrificielle de notre Seigneur Jésus. Ils cherchent à effacer Ses paroles des lectures publiques et Sa Parole, la Bible, des sièges du pouvoir et de l’influence - les tribunaux, les législatures et les écoles.

Ce rejet du Christ n’est pas nouveau mais il s’exprime avec une nouvelle intensité au Canada depuis quelques années. De même que Marie a accouché dans une étable, parce qu’« il n’y avait pas de place dans l’auberge, » ainsi ceux qui célèbrent sa naissance aujourd’hui sont souvent ridiculisés par ceux qui n’ont « pas de place dans leur cœur » pour le Seigneur ressuscité. Dans diverses communautés, les affichages visuels de la nativité ont été supprimés. Dans certains endroits, les dix commandements ont été retirés des salles d’audience, indiquant un rejet de la loi de Dieu. Les bibles de Gédéon, autrefois trouvées dans presque tous les hôtels et chambres de motel, sont maintenant absentes de beaucoup. Les écoles, de la maternelle à l’université, où les classes étaient autrefois ouvertes à la prière et à la lecture des Écritures, sont désormais consacrées à une vision du monde séculière et humaniste ; Les lectures de la Bible et la prière chrétienne sont jugées inacceptables dans les lieux publics, voire vilipendées comme « haineuses. »

Il est bon que notre Seigneur nous ait préparés pour ces jours. Dieu, dans sa sagesse, a conservé pour nous, dans la Bible, la sagesse et les avertissements donnés par Jésus tout au long de ses 3 ans et demi de ministère et en particulier dans les jours qui ont précédé sa mort, son enterrement et sa résurrection. « Dans le monde, vous aurez des tribulations, mais soyez de bonne humeur ; J’ai vaincu le monde. » « S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi. » «Celui qui croit en moi, même s’il était mort, vivra; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. » « Je vais préparer un emplacement pour vous . . . que là où je suis, vous y soyez aussi. »

Ce Noël sera le troisième depuis le début du covid et les mandats et décrets oppressifs des gouvernements qui ont tenté de limiter les rassemblements sociaux des familles, des amis, des églises et des communautés. Il existe de nombreuses indications que de nouvelles violations de la souveraineté personnelle pourraient être imposées à bref délai dans les jours à venir - des choses comme la monnaie numérique, l’identification numérique et les cotes de crédit social étant utilisées pour récompenser ou punir les comportements et les attitudes qui soutiennent ou s’opposent aux politiques gouvernementales. Jésus nous l’a dit à l’avance pour que nous ne soyons pas pris au dépourvu; la Bible prévient qu’un jour viendra où « . . . personne ne pourrait acheter ou vendre s’il n’avait la marque. . . . » Jésus nous a également dit à travers ses paroles à ses disciples : « . . . une nation s’élèvera contre nation, royaume contre royaume, et il y aura des famines, des pestes et des tremblements de terre en divers lieux. Tout cela ne sera que le début des peines, mais ce ne sera pas encore la fin. . . celui qui persévérera jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. Et cet évangile du royaume sera prêché dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations; et alors viendra la fin. »

Malgré les ennuis et les peines, nous pouvons aborder cette période de Noël et la nouvelle année avec confiance, car le Roi a assuré notre avenir. Sa promesse est : « Je ne te quitterai jamais ni ne t’abandonnerai. » Il a des projets pour nous, « pour le bien et non pour le mal, pour nous donner un avenir et une espérance. » Avec ces promesses, il nous équipe également et nous ordonne : « Faites de toutes les nations des disciples. » « Soyez fermes, inébranlables, toujours abondants dans l’œuvre du Seigneur. »

Nous remercions Dieu que Jésus soit venu sur terre en tant que bébé et ait marché parmi nous en tant qu’homme. Nous remercions Dieu pour l’œuvre achevée de Christ sur la croix. Nous le remercions pour l’avenir, si brillant de ses promesses. Et nous le remercions de nous avoir confié la responsabilité d’être ses ambassadeurs et de faire briller sa lumière dans un monde devenu obscur. Au sein du Parti de l’Héritage Chrétien, nous avons le privilège spécial de faire briller sa lumière dans le domaine de la politique, d’exposer les œuvres des ténèbres et de présenter la vérité, sans laquelle notre société périra. La politique seule ne peut pas sauver notre nation. . . mais la vérité biblique, présentée clairement et avec respect, peut adoucir les cœurs, changer les esprits et modifier l’histoire. Soyons prêts et disposés à offrir les dons de la foi et de l’obéissance à notre Roi en proclamant hardiment la Vérité. Il est digne!

Puisse chacun d’entre vous profiter d’un moment de repos et de célébration en cette saison de Noël. Soyez un encouragement et une bénédiction pour les membres de votre famille et vos voisins. Et levez les yeux; Jésus revient!



Download PDF Version

Share to Gab

Other Commentary by Rod Taylor: