PHC

Communiqués

Allons-nous nous rendre ??

mar. juin 9, 2020 | Auteure: Vicki Gunn   |   Le volume: 27    Le numéro: 23

À tous les niveaux, les gouvernements permettent - et souvent imposent - ce point de vue. . . la vérité est relative, ce qui était autrefois faux est maintenant vrai, ce qui était autrefois considéré comme un péché est maintenant moral. . . et autres non-sens connexes qu’ils pensent que nos oreilles ont envie d’entendre.

Mais nous, qui croyons que les Dix Commandements sont la base d’une société morale, croyons-nous réellement cela? Serons-nous immuables sur les principes moraux même si notre gouvernement choisit de voler? haussons-nous simplement les épaules ou exigeons-nous les comptes? S’ils choisissent de tuer, est-ce que nous ne faisons que hausser les épaules comme prix à payer pour gouverner, ou transposons-nous notre vote à un gouvernement qui s’abstiendra de tuer? Lorsque les responsables gouvernementaux nous disent quelque chose qui est clairement et sans équivoque un mensonge, déplorons-nous «c’est de la politique» et continuons-nous avec des choses non politiques - ou affrontons-nous le mensonge et exigeons-nous la vérité?

Les Canadiens sont largement dissociés du processus politique; une étude réalisée en 2006 a montré environ 1 à 2% des électeurs canadiens appartenant à un parti politique. C’est le plus bas de toute démocratie occidentale.

Peut-être faut-il se demander si les Canadiens se soucient vraiment de la liberté et de la démocratie ou serions-nous tout aussi heureux de vivre dans la «dictature primaire» de Trudeau? Je sais ce que je choisis!

Notre gouvernement utilise nos deniers publics pour financer le Programme de contestation judiciaire (PCJ), qui semble toujours porter les valeurs traditionnelles devant les tribunaux (avec le financement des contribuables) tout en laissant la défense des valeurs traditionnelles à quiconque peut se le permettre. De toute évidence, aucun d’entre nous n’a les fonds pour rivaliser avec le sac sans fond créé par le contrôle absolu du gouvernement sur nos impôts. L’une des principales traditions morales renversées par le PCJ était le mariage. Le magazine Macleans nous dit: «Le programme de contestation judiciaire recevra un financement annuel de 5 millions de dollars pour soutenir des individus et des groupes dans l’élaboration et le plaidoyer de cas types, ainsi qu’un financement pour des interventions juridiques». Financement pour renverser les valeurs traditionnelles, mais pas de financement égal pour défendre les valeurs traditionnelles. Mais, nous les Canadiens, nous soucions-nous vraiment?

Lorsque notre gouvernement utilise nos deniers publics pour acheter la presse, comme le programme de sauvetage des médias de 595 millions de dollars mis en œuvre à la fin de l’année dernière, ou seuls les médias choisis par le gouvernement recevaient des fonds, pourquoi y a-t-il si peu de recul? Ce programme ressemble davantage à la TASS (Agence de presse russe) de la Russie, qui est détenue et contrôlée par le gouvernement russe, que ce à quoi nous nous attendrions dans une démocratie comme le Canada.

Peut-être devrions-nous considérer ceci: que nous croyions ou non que la vie est sacrée de la conception à la mort, nos impôts sont utilisés pour financer les avortements et l’euthanasie. Ou peut-être devrions-nous examiner les qualifications du programme Emplois d’été Canada: elles nécessitent un accord avec la position actuelle du gouvernement sur l’avortement pour recevoir des fonds - contraire aux valeurs chrétiennes (et autres). Vous pouvez croire ce que vous voulez, mais vous ne serez pas traité de la même manière si vous ne vous soumettez pas aux croyances réglementées par le gouvernement.

Toutes ces choses ont ceci en commun: l’exigence que les Canadiens soumettent notre liberté à la position du gouvernement. Ceci est contraire à notre Charte des droits et libertés. Lorsque les gouvernements n’honorent pas la Charte, ils ne respectent ni la loi, ni les citoyens.

Lorsque notre gouvernement exige des opinions et des croyances acceptables, les Canadiens ne doivent pas rester dissociés du processus politique. Nous pouvons nous sentir dépassés par ce mastodonte, mais nous devons agir!

Le défi consiste à éveiller les Canadiens à la vérité que si nous voulons la liberté à l’avenir, nous devons être prêts à exiger que nos gouvernements la respectent maintenant.

Les Canadiens ont permis que nos impôts soient utilisés pour démonter notre culture grâce au Programme de contestation judiciaire. Si nous ne nous sommes pas levés pour dire «non», alors, nous l’avons autorisé! Les Canadiens ont permis à notre gouvernement d’acheter et de contrôler les nouvelles plutôt que de permettre aux médias l’indépendance de rapporter la vérité. Si nous ne nous sommes pas levés pour dire «non», alors, nous l’avons autorisé. Les Canadiens ont permis que plus d’un million de nos enfants soient abattus plutôt que d’accepter que dire «oui» ou «non» est une décision et, comme toute décision, a des conséquences. Si nous ne nous sommes pas levés pour dire «non», alors, nous l’avons autorisé. Nous avons fait le choix d’autoriser la suppression de notre liberté; de permettre que nos droits soient révoqués; de permettre que notre culture soit détruite; de permettre que notre démocratie diminue.

Ce n’est pas trop tard. Chaque semaine, vous êtes nombreux à lire ces communiqués. Êtes-vous convaincu que les Canadiens ont encore quelque chose qui mérite d’être défendu? Êtes-vous prêt à vous lever et à refuser que la norme soit déplacée plus loin? Êtes-vous prêt à devenir membre du PHC du Canada et à faire ce qu’il faut pour offrir à vos enfants et petits-enfants les libertés et les droits dont vous avez hérité des générations qui ont pris position?

Depuis plus de trente ans, le PHC est disponible pour les Canadiens. C’est un parti politique qui tient fermement à nos droits et libertés donnés par Dieu. Les Canadiens ont permis aux manipulations émotionnelles de nous faire avancer sur la voie de la démocratie vers socialisme, de la liberté vers la tyrannie. Nous nous sommes laissé berner en pensant que le gouvernement nous accorde les droits énoncés dans la Charte canadienne des droits et libertés plutôt que de croire que ce sont des droits fondamentaux donnés par Dieu.

Si vous pensez que le PHC est trop petit pour réaliser quoi que ce soit, considérez qu’il y a eu beaucoup d’autres qui ont également pensé cela - et si chacune de ces personnes bien intentionnées avait soutenu le PHC, s’était levée comme candidate et avait refusé de battre en retraite - le PHC serait beaucoup plus important qu’il ne l’est aujourd’hui. Nous serions une force avec laquelle il faut compter! Ce n’est pas trop tard! Il est maintenant temps de faire la différence!

Si, cependant, nous acceptons le statu quo, nous continuerons à voir des programmes et des décisions qui démontent notre patrimoine; nous verrons plus de programmes qui nous obligent à affirmer des croyances que nous ne partageons pas; nous verrons nos droits de penser et de croire ce que nous choisissons diminuer encore plus. Nous pourrions même voir des gouvernements nous dire où nous devrions être, quand nous devrions être là, si nous pouvons ou non travailler, et (peut-être très bientôt) nous ordonner de soumettre nos corps aux vaccinations obligatoires. Qui sait quoi d’autre?

Dans les jours sombres de la Seconde Guerre mondiale, Churchill a exprimé la détermination des Britanniques: «… nous défendrons notre île, quel qu’en soit le prix; nous nous battrons sur les plages, nous nous battrons sur les terrains de débarquement, nous nous battrons dans les champs et dans les rues, nous nous battrons dans les collines; Nous ne nous rendrons jamais.” Bien que la victoire n’était pas garantie, c’est cette résolution qui a remporté la guerre.

C’est notre héritage! Avez-vous cette résolution? Ai-je cette résolution? J’espère et prie pour que les Canadiens se lèvent et défendent notre démocratie en déroute.

Il y a une voie d’espérance! De nombreux Canadiens n’ont aucune détermination politique… souvenez-vous que seulement 1 à 2% appartiennent à des partis politiques, mais cela signifie que votre voix, vos contributions et vos actions comptent d’autant plus!

Veuillez Rejoindre le PHC du Canada aujourd’hui! Mais, ne vous contentez pas de rejoindre, soyez actif! Défendez les libertés et les égalités qui sont notre héritage!



Download PDF Version

Other Commentary by Vicki Gunn: